Notre voyage en voilier

Notre voyage en voilier

2011-06-24 Bonne Fête des québéçois - Un Fleuve bien capicieux !

JOUR 75 – VERS LE SAGUENAY  
Marina de St-Jean-Port-Joli (3e jour) – Fleuve St-Laurent

Vendredi le 24 juin 2011
Température : 19oC –  Nuageux et un peu de pluie
Distance parcourue aujourd’hui : Aucun déplacement
Distance parcourue depuis notre départ de La Baie : 5,194 mn

Vent : Nord-est 10/15 nœuds – Moutons blancs sur le St-Laurent
Position : N 47 12.909  W 070 16.480

Bonjour et BONNE FÊTE NATIONALE DES QUÉBEÇOIS à nos fidèles lecteurs et lectrices,

Nous sommes encore à St-Jean-Port-Joli, madame Météo en a décidé ainsi !  Nous avons donc participé aux festivités organisées par le village hier soir ; groupe de musique. amusements pour enfants, méchouis et feux d’artifices juste au-dessus de la marina !   Malgré le temps frais et nuageux quelques courageux se sont rendus pour festoyer.

 

Réjean le maladroit !   

MOT DU CAPITAINE ET DU NAVIGATEUR

Pourquoi sommes-nous bloqués à St-Jean-Port-Joli?  

La section du fleuve entre Québec et Tadoussac est une zone de navigation très difficile.  D'ailleurs beaucoup de marins disent que lorsque tu navigues dans ces eaux, tu peux naviguer n'importe où. Quels marins ont dit ça ?  Je ne le sais pas mais moi je le dis.  

J'explique. Dans cette section du fleuve, il y a des marées qui atteignent 6 à 7 mètres, ce qui occasionne des courants de marée dans un sens comme dans l'autre.  Lorsque la marée baisse, il se forme un courant de jusant et lorsqu'elle monte il se forme le courant de flots.  La vitesse de ce courant atteint 4 noeuds mais, à certains endroits, elle atteint 7 nœuds,  soit une vitesse supérieure à celle de notre bateau.  Il ne faut pas naviguer en sens contraire sinon on recule !

En partant de Québec, il y a deux routes : le chenal de l'Ile d'Orléans ou le chenal du Nord au sud de l'Ile.  Celui de l'Ile est peu balisé et comporte des haut-fonds. J'ai choisi celui au sud, celui des gros bateaux car il permet ensuite de prendre la route des goélettes.  Le chenal du Nord passe au sud de l'Ile d'Orléans et se dirige vers la Petite Rivière St-François au nord de l'Ile-aux-Coudres.  Je n'ai pas choisi cette route vers Cap-à-l'Aigle parce qu'il n'y a pratiquement aucun abri en cas de mauvais temps.  Baie-St-Paul est difficile à atteindre si on ne connait pas les lieux et celui de l'Ile-aux-Coudres n'est pratiquement plus existant. Alors j'ai pris la route des goélettes qui suit la rive sud. Il y a plusieurs abris possibles jusqu'à St-Jean-Port-Joli et ensuite on se dirige vers Cap-à-l'Aigle au nord.  Lors de notre navigation, le vent nord-est est devenu assez fort (15 noeuds) et on l'avait dans le nez. Ce n'est donc pas une navigation de plaisance.  J'ai décidé d'arrêter à St-Jean-Port-Joli et nous voilà coincés ici depuis trois jours.

À partir d'ici, il faut attendre la marée baissante pour profiter du courant de jusant. C'est elle qui décide de l'heure de notre départ.  Ensuite il faut un vent sud-ouest idéalement sinon un vent faible. Comme pour le golfe Stream, si le vent est nord est et la mer baissante provoquant le courant de jusant, il se forme un vilain clapot qui freine le bateau et cause des embruns très inconfortables. À partir d'ici, on peut prendre la route de la traverse St-Roch ou le chenal du milieu plus au nord. La traverse St-Roch est pire que le golfe Stream. Ce dernier a un courant de 3 nœuds mais la traverse va jusqu'à 7 nœuds. Alors, avec un vent nord-est de 15 nœuds, nous sommes dans la ma.... chine à laver.

Vue du Fleuve à partir de la marina de St-Jean-Port-Joli

Ce matin, nous pouvions partir à 3 heures du matin. Il faisait beau. Le vent était presque nul. Cependant, Environnement Canada émettait une alerte de vents violents depuis 2 jours.  Je me suis pointé le nez dehors et le vent soufflait légèrement.  Allait-il monter ou descendre ?  Avec une alerte météo, j'ai cru qu'il allait augmenter.  Mais au contraire il a tombé à nul jusqu'à 8 heures. J'ai donc manqué la fenêtre. Nous pouvions partir à midi et prendre le chenal du milieu pour éviter le clapot de la traverse St-Roch mais l'ami de la marina nous a conseillé de profiter de St-Jean-Port-Joli et d’attendre...

Demain matin, nous partirons vers 4 heures du matin si le vent est doux. Sinon on attend à dimanche car Environnement Canada prévoit des vents légers.  Je demeure prudent car ce beau voyage mérite de se terminer dans la joie.

Patience, on s'en vient...



24/06/2011
8 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres