Notre voyage en voilier

Notre voyage en voilier

2011-05-12 - De la Caroline du Nord à la Virgine

JOUR 30 – VERS LE SAGUENAY

INTRACOASTAL –De Oriental à Pungo River Caroline du nord
Lundi le 9 mai 2011
Température : 26oC – Ensoleillée
Vents : Nord 10 nœuds
Distance parcourue : 42.8 mn (départ à 6h15, arrivée à 14h30)
Position : N 35 33.507  W 076 28.091

Bonjour à tous et toutes,

Nous quittons ce matin notre confortable quai public d'Oriental où nous avons passé deux nuits des plus reposantes.  Départ à 6h15 dans le petit matin frisquet, 14oC et un très léger brouillard à l'horizon.  À mesure que la journée avance, on se déshabille tranquillement et vers midi, on se retrouve en T-shirt et pieds nus J.  Notre navigation d'aujourd'hui est sans histoire particulière et se fait au moteur.

14h15 : Nous approchons de notre mouillage sur la Pungo River et captons une conversation VHF entre Gaïa et Le Mousse. À cause des contraintes qu'imposent la hauteur de leur mât (62 pieds) et leurs craintes de ne pas passer sous le pont demain matin, Gaïa continue sa navigation jusqu'au mouillage d'alligator River, 20 mn plus loin que le mouillage que nous avons choisi.  Nous retrouvons donc le Mousse VI à 14h30, au mouillage de Pungo River.  Dès que nous sommes à vue, René nous propose de se mettre à l'épaule du Mousse.  Nous acceptons avec joie cette aimable invitation.  L'après-midi est très beau, chaud et le paysage du mouillage est des plus agréables.   Nous enjambons donc le Mousse et retrouvons nos amis pour le 5 à 7 qui se déroulera sous le signe de la bonne humeur.   

Demain matin, nous quitterons Pungo River et mouillerons pour la dernière fois en Caroline du Nord, à Little Alligator River. 

JOUR 31 – VERS LE SAGUENAY

INTRACOASTAL –De Pungo River à Little Alligator River Caroline du nord
Mardi le 10 mai 2011
Température : 25oC AM – 22oC PM – Ensoleillé,
Vents : quasiment nuls jusqu'à 10h30 – Ensuite nord 15/20 noeuds
Distance parcourue : 40.9 mn (départ à 7h15, arrivée à 15h)
Position : N 35 56.240  W 076 01.256

Nous avons passé une nuit très très calme à l'épaule du Mousse : pas de vent, pas de houle, pas le moindre bruit.  Réjean se lève à 6h comme prévu. Cinq minutes plus tard, le revoilà qui me rejoint sous les draps.  Le départ prévu à 6h30 est retardé à cause d'un épais brouillard ; on se rendort jusqu'à 7h. 

Épais brouillard

7h15 - En mettant le nez dehors, je réalise que le brouillard est très dense.  Je suis surprise d'entendre le moteur ronronner.  Réjean veut faire l'expérience d'une navigation au radar, expérience qu'il n'a pas renouvelée depuis le convoyage du catamaran de nos amis Phillippe et Delphine, il y a 2 ans.  Nous quittons donc la confortable épaule du Mousse et je prends mon poste de surveillance du radar.  Le bateau avance très doucement au GPS et au radar, comme un aveugle aidé de sa canne blanche, dans l'épais brouillard du matin.  200 pieds plus tard, on perd le Mousse de vue. 

Le Mousse qui se perd dans le brouillard

Départ de L'Interrompue dans le matin brumeux

L'Interrompue quitte le mouillage sur la pointe des pieds, comme s'il essayait de ne pas réveiller la vingtaine de bateaux encore endormis.  Nous atteignons l'embouchure de la rivière (l'Intracoastal), tout va bien.  Je surveille le radar essayant de l'interpréter du mieux possible.  Je lève les yeux et regarde par le hublot et j'ai peine à distinguer la rive et la forêt qui s'y trouve.  Tout à coup, L'Interrompue s'immobilise brusquement ; on touche le fond !  Le Capi nous sort de cette fâcheuse impasse en moins d'une minute et nous reprenons la navigation à l'aveugle.  Tient, voilà un catamaran sur notre tribord arrière qui tente un dépassement.  Réjean ralenti notre bateau et le laisse passer avec un grand sourire, il nous servira de guide J. 

Il y a maintenant une armada de bateau derrière nous naviguant dans le brouillard, à la queue leu-leu.  Depuis notre départ, le soleil tente désespérément de percer ce brouillard et, vers 8h45, il finit par le chasser définitivement.    

9h.  Le matin brumeux fait maintenant place au soleil et nous laisse découvrir un Intracoastal calme, bordé de magnifiques arbres d'un vert éclatant.  Nous sommes en plein bois, il n'y a aucune habitation en vue pour les 20 prochains milles.  Seuls les bateaux, grands et petits, à moteur ou à voile, viennent égayer et embellir ce magnifique paysage.  Il y a beaucoup de bateaux ce matin, des dizaines et des dizaines.  On dirait une délégation qui s'est donné le mot pour naviguer tous ensemble.

Midi : Autant la navigation de ce matin a été calme, autant celle de l'après-midi est mouvementée.  Nous avançons maintenant sur une grande étendue d'eau, on dirait un grand lac sur lequel nous devons suivre un chemin dicté par l'Intracoastal invisible.  Un vent du nord d'environ 20 nœuds souffle en plein dans le nez du bateau.  Nous avançons au moteur à une vitesse de 5 nœuds dans une vague de deux pieds ; les embruns réussissent à nous atteindre dans le cockpit.  Malgré les 22oC indiqués au thermomètre, le mustang est de mise.  

Non, ce n'est pas chaud du tout !

Nous passons le pont-tournant d'Alligator River à 14h30, aucune attente, le pont s'ouvre sur demande.  Nous arrivons au mouillage de Little Alligator River à 15 heures.  Le Mousse et nous sommes les seuls bateaux au mouillage.  Nous sommes en plein vent et L'Interrompue se balance au bout de sa chaîne ; ça promet !

Notre objectif pour demain est Elizabeth City, en Virginie

JOUR 32 – VERS LE SAGUENAY

INTRACOASTAL –De Little Alligator River Caroline du nord à Elizabeth City, VIRGINIE
Mercredi le 11 mai 2011
Température : 23oC – Nuageux AM – Ensoleillé PM,
Vents : Nord-est 15 noeuds
Distance parcourue aujourd'hui : 31.0 mn (départ à 6h15, arrivée à 11h20)
Distance parcourue depuis notre départ de La Baie : 4,000 mn
Position : N 36 17.827  W 076 13.069

À notre grand plaisir, le vent s'est finalement couché vers minuit.  Départ à 6h15 de notre mouillage de Little Alligator River vers Elizabeth City.

Nous naviguons voile/moteur au près serré, à une vitesse moyenne de 5,7 nœuds et une vague d'environ 2 pieds.  Après 3 heures, nous faisons un virement qui rend notre navigation vraiment plus agréable.  Nous avons maintenant un vent par derrière J.  Le voilier se redresse et le génois se gonfle.  C'est maintenant le moment où j'entre à l'intérieur pour préparer une bonne omelette aux épinards à mon Capi qui commence à avoir l'estomac dans les talons.  Le reste de la navigation se fait par vent arrière ; une navigation très confortable et agréable.  Nous arrivons à Elizabeth City à 11h20 et, tel que nous l'espérions, nous apercevons Gaïa amarré au quai public.  

L'Interrompue amarré au quai public (gratuit) d'Elizabeth City !

Le Mousse qui arrive

Les écluses du canal Champlain sont toujours fermées et devraient ouvrir dans les alentours du 23 mai, nous ne sommes donc pas très pressés d'y arriver.  Nous resterons au moins 2 nuits ici.  Le temps de se délier les jambes, faire la lessive et les commissions.

À bientôt !

JOUR 33 – VERS LE SAGUENAY

INTRACOASTAL –Elizabeth City, Virginie 2e jour
Jeudi le 12 mai 2011
Température : 7h am, 18oC – Soleil et ciel bleu
Distance parcourue aujourd'hui : Aucun déplacement
Position : N 36 17.827  W 076 13.069

C'est un matin bien triste… nous disons au revoir à nos bons amis Nadine et Louis qui quittent Elyzabeth City en ce doux matin de mai.    C'est ici que nos routes maritimes se séparent.  Ils nous manquent déjà !  C'est officiel que nous les reverrons lorsque nous naviguerons près de chez eux, à Nicolet.

À bientôt les amis !

 

Nadine et Louis au départ ce matin.

L'amarre avant est larguée.

À bientôt les amis !

Certificat qui nous a été remis hier soir par nos amis de Gaïa.  On peut y lire :

HÉLÈNE ET RÉJEAN du bateau L'Interrompue
Équipage certifié : COMPAGNONS DE VOYAGE DE QUALITÉ EXCEPTIONNELLE.  Certification émise avec reconnaissance le 8 mai 2011 par Louis, Capitaine et Nadine, second en chef !



12/05/2011
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres