Notre voyage en voilier

Notre voyage en voilier

2011-02-08 - Merci... et une soirée de musique bahamienne

JOUR 54 – AUX BAHAMAS

Georgetown – Exhumas Island
Mouillage d’Elisabeth Island au mouillage de Kidd’s Cove

Lundi le 7 février 2011
Température : 30oC – Ensoleillé – ciel bleu mur à mur
Vents : Sud 15 nœuds diminuant à en pm – Nul en soirée
Distance parcourus : Aucune
Position : N 23 30.354  W 075 45.844

Nous sommes lundi après-midi, il est 15h, je suis installée dehors sur le pont avant sous un beau soleil qui me réchauffe le corps.  J’écoute présentement le dernier disque de Gilles Vigneault que mon amie Nadine m’a gentiment prêté.  Je ne sais pas si c’est la nostalgie du Québec qui s’empare de moi ou tout simplement mon esprit qui s’ouvre à la grandeur d’âme des gens qui m’entourent mais en ce moment, je suis émue et reconnaissante envers tous ceux et celles qui font que ce voyage est ce qu’il est aujourd’hui ; un voyage enrichissant qui nous comble de bonheur.

Depuis notre départ, nous avons passé par des moments très forts et avons passés par une grande gramme d’émotions.  De la joie à l’anxiété, de la peur à l’inconfort et ce, aussi rapidement qu’un clignement de l’oeil.  Nous sommes sortis et sortons encore de notre zone de confort plus souvent qu’à notre tour.

J’aimerais vous donner un tout petit exemple du degré de générosité des amis qui nous entourent.  Vous savez, lors de notre dernière sortie pour aller à la mer, notre moteur hors-bord s’est enlisé et le sable a fait des dommages qui l’ont rendu inutilisable.  Vous me direz qu’il ne s’agit que d’un petit problème mécanique, que personne n’est malade et vous avez bien raison ; n’empêche que sans notre Écho II, nous sommes cloués dans notre bateau et ne pouvons aller à terre pour nos besoins vitaux tels que l’eau et les vivres.

Tôt ce matin, sachant que le hors-bord de l’Écho II était malade, nos amis du Meijocéane, Cécile et Vincent, nous ont appelés sur la VHF pour nous offrir un « lift » avec leur dinghy si nous avions besoin d’aller à terre.   Quelques minutes plus tard, nous prenions le déjeuner dehors alors que l’on voit René du Mousse arriver à notre bateau.  Il nous offre son aide pour réparer le moteur ou nous amener à terre pour trouver les pièces.  Cinq minutes après son départ, c’est Louis de Gaïa qui arrive à son tour pour nous offrir son aide en tant que mécano, taxi ou support moral s’il y a lieu J.    Ensuite, ce fut Guylaine qui me téléphone pour me dire que n’importe quand, je n’ai qu’à l’appeler et ils viendront nous chercher… je suis vraiment impressionné par tout cet élan d’amitié envers nous.

Réjean a passé une partie de la journée à chercher la pièce de rechange avec Louis.  Ils ont marché environ 3 kilomètres pour trouver le NAPA.  Il a passé la commande et il ne l’aura que dans 3 jours, ce jeudi ou dans 10 jours.  Il est quasiment impensable de demeurer une seule journée isolés sur le voilier…  Nous aurons donc besoin de tous et chacun pour aller à terre et ce n’est pas du tout le genre de Réjean de « demander »….  Louis a poussé sa générosité jusqu’à nous passer un de ses moteur hors-bord, un petit Evinrude 4 forces.  Avec ça nous serons à nouveau autonomes et Réjean pourra se déplacer aisément, sans déranger personne, en attendant que tout soit réparé.

Ceci n’est qu’un petit exemple de fraternité qui existe entre nous avec nos amis.   Ça nous fait vraiment chaud au cœur de voir comment l’homme s’oublie pour aider l’autre… et je n’exagère aucunement.  Certains ne nous connaissent que depuis quelques semaines et ils sont tout aussi généreux.  Tous appliquent le principe de la populaire émission « Donner au suivant ».  Et oui, la bonté attire la bonté.  Lors d’un aussi long voyage, les amis deviennent notre famille et nous sommes plus que reconnaissants de les avoir près de nous.  Merci énormément de votre aide et surtout de votre amitié.

À notre retour au Québec, il sera certes agréable de se remémorer les innombrables et magnifiques paysages, les couchers du soleil ou les levers de la lune beaux à en couper le souffle, mais ce que nous nous souviendrons toujours et à jamais, ce sont les rencontres incroyables que nous faisons, les personnes que nous croisons sur notre route !   Merci à tous et toutes, grâce à vous, notre voyage est inoubliable et restera gravé à jamais dans notre cœur.

 

Ce soir, nous assistons à un petit concert offert par un groupe de musique typiquement bahamienne.  La soirée est magnifique, chaude et très humide.  Il est 19h30 et le thermomètre indique 26oC, il n’y a pas un souffle de vent.  Pour une fois, nous n’arrivons pas trempés à notre arrivée au quai du petit lac Victoria car il n’y a aucune vague.  L’eau est lisse comme un miroir.

Nous marchons dans la rue tranquille qui nous mène au petit bar/resto ; nous sommes en compagnie de Gaïa, du Mousse, de Meijocéane et du Mélodie.  À 20h la musique débute.  Il y a cinq musiciens : guitares, un tambour, un instrument de percussion confectionné d’un baril et d’une corde… et un joueur d’égoïne. 

Sitôt les premières notes entendues, on ne peut que se mettre à danser sur le rythme endiablé bahamien.  La soirée a été très agréable, extrêmement chaude et humide.  Les musiciens étaient à l’intérieur… ouff.  Même si les portes étaient ouvertes, il faisait une chaleur à cuire un œuf en 2 secondes.  Après une danse avec un excellent danseur bahamien, me voilà « nage »… 

Ces musiciens sont excellents et adore faire de la musique.  J’ai une pensée pour mon cousin André d’Albanel…

Les soirées se terminent tôt ici, nos habitudes de viesde plaisanciers nous dictent qu’il est temps de retourner chez-nous.  21 heures, nous marchons en direction du quai où nous attend notre Écho II.  Georgetown est tout endormie, il n’y a pas âme qui bouge.  En sourdine, on entend la musique bahamienne qui disparait doucement dans la nuit.

Retour vers notre voilier sur une eau calme et lisse.  Il y a des centaines de feux de mâts d’allumés qui se confondent aux étoiles…  après 5 minutes d’Écho II dans la noirceur, nous retrouvons L’Interrompue trempée, recouverte de gouttelettes d’humidité et de rosée. 

Quelle belle soirée !

Nadine et Amina 

 



08/02/2011
8 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres