Notre voyage en voilier

Notre voyage en voilier

2011-02-05 En savoir un peu plus au sujet du lambi (conch)

JOUR 52 – AUX BAHAMAS

Georgetown – Exhumas Island
Mouillage de Volley-ball Beach (près de Stocking Island)

Vendredi le 4 février 2011
Température : 28oC – Ensoleillé.
Vents : Sud-Est 15 nœuds
Position : N 23 31.033  W 075 45.415

Bonjour, c’est la mousseline qui vous parle J

Aujourd’hui, je veux vous parler du lambi ou conch, car il tient une place de choix dans la table des bahamiens.  La pêche et la consommation de lambis ne connaissent pas de trêve aux Bahamas, contrairement aux iles voisines où l’on impose l’interdiction  de la pêche pendant les périodes de reproduction.

Ce coquillage très courant est lié aux rites les plus anciens ; les Amérindiens l’on sculpté en outils, en bijoux, l’ont utilisé comme instrument de musique et de communication.  Aujourd’hui, une fois consommé, il est à la décoration des jardins ou des intérieurs bahamiens.  Il y a aussi les touristes qui essaient tant bien que mal de rapporter ce « trophée » en le camouflant dans leurs valises ou leur bateau…

Juste avant notre traversée aux Bahamas, un couple de bahamien tenait un kiosque de cuisine typiquement bahamien. Réjean qui adore gouter de nouvelles choses s’est fait un plaisir d’acheter une salade de conch.  J’étais un peu méfiante à y gouter mais je fus agréablement surprise. 

Bon, qu’est ce qu’un lambi ou conch ? 

Il s’agit d’un grand mollusque qui se cache sous une coquille plutôt grossière et de bonne taille.  Sa chair est blanche et très ferme ; elle devient un peu caoutchouteuse à la cuisson.  C’est pourquoi elle nécessite une préparation particulière avant toute cuisson ; elle a besoin d’être attendrie à la main (ce qui m’amène à penser à ma mère qui attendrissait les tranches de steak de moins bonne qualité).

Attendrie, salée, fraîche et crue, taillée en petits dés, relevées de poivrons rouge et d’oignons et de tomates, le conch est au cœur de délicieuses salades, aromatisée de jus d’agrumes, lime, citron et orange.

La cuisine traditionnelle bahamienne comprend entre autres le consommé de lambi « conch chowder ».  Une soupe épaisse et relevé de conch rissolées, avec tomates, bacon, carottes, poivrons doux, pommes de terre, oignons et thym.

Il y a les cracked conch, des beignets de lambis frits dans une pâte après avoir été attendris manuellement, servis accompagnés de frites.

Les conch fritters sont aussi des beignets d’un mélange de lambis, de poivrons, d’oignons, de tomates en boulettes et servis avec une délicieuse sauce (que l’on pourrait comparer à notre traditionnelle sauce mayo/ketchup) et constituent une excellente entrée.

Et que dire de la délicieuse salade de conch ; fraîchement sortie de la mer, cru et coupé en petits dés, servis avec des oignons, tomates, poivrons et jalapenos, arrosée de jus de lime, citron et orange ; un délice.

Hier, nous avons été au kiosque de la Volley-bal Beach acheté deux salades de conch.  Nous assistons à la préparation de la salade préparé par Johnny, un haïtien de naissance qui a immigré aux Bahamas.  Il travaille à son kiosque sur la plage et confectionne de délicieuses salades de conch depuis maintenant 8 ans et il adore son travail.  Nous avons beaucoup de plaisir à échanger avec lui.  Il adore les touristes et les faits danser sur sa musique bahamienne. 

Une image vaut mille mots !  Voici quelques photos prises lors de la préparation de nos salades cet après-midi.

 

 

Johnny qui va la mer chercher les conchs frais.

Il prépare le coquillage pour sortir le mollusque.

Après avoir coupé le nerf qui retient le mollusque à sa coquille, Johnny me demande de retirer le mollusque. 

C'est un peu gluant...  Johnny est fière de sa nouvelle élève; voici le mollusque sorti de sa coquille.

Vue de très près du mollusque.  Sous la lame du couteau, on peut voir les deux yeux.

Maintenant, Johnny va préparer les légumes frais pour la salade sous le regard curieux de Réjean.  Un seul couteau pour tout faire...

Johnny coupe la conch et les légumes en petits morceaux

V

Voilà le résultat !  Une délicieuse salade accompagné d'une Kalik, bière locale.  Tout ce travail pour un petit 10 $ le bol, une aubaine   :-)



05/02/2011
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres