Notre voyage en voilier

Notre voyage en voilier

2010-12-07 - De Stuart à North Palm Beach

JOUR 151 VERS LES BAHAMAS

Intracoastal Waterway – De Stuart à North Palm Beach (Floride)

Mardi, le 7 décembre 2010 - Température 14oC, soleil, ciel bleu
Vent du Nord/ouest à 10/15 nœuds,.
Distance parcourue aujourd’hui : 32.5 mn (départ à 7h15 arrivée à 13h40)
Position : N 26 50.334 W 080 03.261

Bonjour, c’est la mousseline qui vous parle J

Le réveille sonne à 6h15.  Nous sommes bien à la chaleur dans le lit alors, je ne soupçonne pas qu’il fait froid en dehors.  Dès que je sors du lit, le froid s’empare de mon corps assez rapidement, merci.  Notre thermomètre extérieur indique 4oC !  La vague de froid qui s’abat sur la Floride m’impressionne grandement, je me demande si nous n’avons pas dérivé vers le Québec pendant la nuit J.  La nuit dernière, la température a du atteindre 0oC car il y avait de la glace sur le pont du catamaran Gaïa ce matin !!!   Heureusement, le soleil aura vite fait de réchauffer le temps, on prévoit 16oC aujourd’hui ; c’est tout de même mieux qu’une tempête de neige, n’est-ce pas ?

On s’habille très chaudement et on sort affronter le froid. À 6h30, le moteur ronronne… et on se prépare à quitter notre tangon et on se dirige lentement vers le quai de services de la marina.  Réjean doit faire la vidange de la fosse septique. 

7h15 – C’est le départ dans le matin frisquet. Nous sommes quatre voiliers à naviguer à la queue leu-leu ; L’Interrompue, Monelisa, Gaïa et Prana.  La journée s’annonce fraiche, mais très belle, le soleil est là et dans l’Intracoastal, nous avons un vent du nord-ouest d’environ 10 nœuds, juste assez pour gonfler le génois.  Nous naviguons à la voile et au moteur en direction de North Palm Beach.

Les mousquetaires derrières nous

11 heures : Nous naviguons toujours dans l’Intracoastal et le paysage est de plus en plus beau.  Les maisons sont capotantes ; je devrais plutôt dire, plus on avance vers Miami, plus elles sont grosses et impressionnantes.  J’ai l’impression de me répéter mais les palmiers et autres arbres exotiques sont magnifiques, gros et touffus.  Nous naviguons sur une eau qui est tellement turquoise que j’en ai la mâchoire qui relâche !!!   

L’eau turquoise J

Nous avons plusieurs ponts (7) à passer et à faire ouvrir, ce qui veut dire que nous serons souvent arrêtés ou ralentis.  Très souvent, le responsable du pont nous demande le nom de notre bateau… Pouvez-vous imaginer qu’il ne comprend strictement rien lorsque je dis « L’Interrompue » ?  Alors, je dois l’épeler, selon le code international : Lima, India, November, Tango... ainsi de suite jusqu’à Echo !   Tout un exercice de diction J. Quelques ponts ouvrent à la demande, d’autres, aux heures et à la demie… Nous avons manqué celui de 13h de 2 minutes… nous devons donc tourner en rond pendant 25 minutes.  On en profite pour casser la croûte.

Un des ponts que l’on a fait ouvrir

Aujourd’hui, nous avons franchi la borne 1000 milles de l’Intracoastal, le début (mille 0) étant Nortfolk.  Nous sommes pas mal contents d’avoir navigué tous ces milles.  La prochaine navigation se fera par la mer car si nous naviguons dans l’Intracoastal, il y aura vraiment trop de ponts à faire ouvrir et trop de perte de temps.  Par la mer, nous aurons une navigation d’environ 50 mn qui nous mènera à Lake Sylvia, Fort Lauterdale Fl.

Nous arrivons à notre mouillage à Lake Worth à 13h40.  Outre le froid, la navigation a été des plus agréables. Nous sommes ancrés tout près de la ville et des services.  Nous sommes invités à célébrer le mille 1000 sur le voilier Prana avec nos amis Gaïa et Monelisa.  Nous dormirons au moins une nuit ici et prendrons ensuite la mer.

Notre mouillage

Mot du gars en vacances

 

Quand vous lisez notre blog, vous devez penser que nous faisons de maudites belles vacances. Et c'est vrai. On a du beau soleil, on voit des pélicans, des lamantins, des dauphins, des palmiers, des beaux restos, de belles demeures, de beaux cours d'eau calme. Mais à une médaille, il y a toujours deux côtés. Ce que le blog ne vous révèle pas, ce sont les côtés moins agréables L.

 

En voici un côté. Ce matin, il faut partir vers 7 heures. Je mets mon réveille-matin à 6h15. Lorsqu'il sonne, je dois sortir de mon lit chaud et douillet pour me retrouver dans la cabine du bateau à 8 degrés, pleine d'humidité qui perle sur les murs. Je m'habille avec mes vêtements d'hiver, incluant bas de laine, sous-vêtements d'hiver, chandail de laine, bottes, tuque et gants. Ensuite je vérifie le moteur, allume les instruments et sors dehors. Il fait 0oC. Il y a eu du gel. Il fait encore nuit. Je démarre le moteur et installe les instruments de communications. J'enlève les amarres et me rends au quai de service pour vider la fosse sceptique. J'ai froid et j'aimerais bien me retrouver dans le lit douillet que je viens de quitter. C’est vrai qu’il fait froid au Québec mais, en ce moment, j’envie la chaleur électrique de votre chaumière… Très franchement, lorsque je serai aux Bahamas dans l'eau turquoise et que je mangerai des langoustes que j’aurai pêchées, je pense que je l'aurai bien mérité.

15 heures :  Nous sommes invités à célébrer le mille 1000 de L’Intracoastal sur le voilier PRANA avec les autres mousquetaires.  Un 3 à 5 où le verre de vin sera à l’honneur ; tchin tchin à notre navigation.  Une autre raison de trinquer, ça fait 5 mois aujourd'hui que nous vivons sur L'Interrompue !

À bientôt !

 



08/12/2010
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres