Notre voyage en voilier

Notre voyage en voilier

2010-11-11 - Le bon samaritain...

JOUR 125 VERS LES BAHAMAS

Intracoastal Waterway –  Charleston 2e jour (Caroline du sud)

Jeudi, le 11 novembre 2010  Température 23oC – Ensoleillé
Distance parcourue aujourd'hui : 0 mn.
Position : N 32 46.50  W 079
57.15

Drôle de journée !  Je viens de découvrir un autre chapeau que peut porter Réjean, celui de plongeur !

Ce matin, j'étais en train de faire la vaisselle et je voyais le voilier voisin « zigonner » après son ancre.  Il semble vouloir quitter son mouillage mais on dirait bien qu'il ne peut pas lever l'ancre…   Réjean sort pour savoir s'il peut l'aider.  Le gars lui raconte que son ancre est accrochée au fond, bloquée dans des débris de construction et qu'il est incapable de la relever.  On le regarde travailler et il se rapproche dangereusement de notre bateau.  Réjean est sur le pont avec la gaffe, au cas… 

Une heure après, le gars est toujours en train de zigonner après son ancre.  Réjean lui offre à déplacer notre bateau afin de lui donner plus de place pour faire ses manœuvres.  Il accepte avec plaisir.  En bon samaritain, Réjean lève l'ancre de L'Interrompue pour aller mouiller un peu plus loin.  Réjean installe un orin et mouille l'ancre mais elle ne semble pas tenir.  Il relève l'ancre à nouveau pour aller plus loin mais l'orin s'est déplacer dans le courant et est venu s'emmêler dans la quille et l'hélice.  On n'est pas capable de le remonter. Réjean embraye à tout hasard mais l'évidence est là, le cordage est emmêlé autour de l'hélice. Le moteur et l'hélice ne peuvent plus fonctionner.  

Mot du marin

Qu'est-ce qu'un orin ? Selon le Petit Larousse : n.m. Filin frappé sur un objet immergé (ancre, grappin, etc.) d'une longueur suffisante pour que la bouée qui le termine reste visible à marée haute.

Voici l'explication selon le Grand Réjean : Lorsqu'on mouille une ancre dans un fond où elle pourrait se bloquer dans des cochonneries, on attache un câble à son talon et on fixe un flotteur à l'autre extrémité du câble. Ainsi, si l'ancre est bloquée, on attrape le flotteur et on tire sur le câble afin de lever l'ancre à reculons. L'orin est ce câble de sécurité fixé à l'ancre. Lorsque j'ai vu que le bateau à côté avait son ancre bloquée, je me suis dit qu'il fallait mettre un orin. Mais dans les manœuvre de mouillage et avec le courant de la rivière, l'orin est allé se promener où il ne fallait pas. Alors j'ai tout coupé.

Le bon samaritain de Réjean voulant aider l'autre voilier s'est lui-même placé dans une fâcheuse situation.  La tension monte !  Le capi repart le moteur mais dès qu'il veut embrayer, tout s'arrête.  Cela confirme son diagnostique de corde dans l'hélice.

Le Capitaine change donc son chapeau de Capi pour celui de plongeur.  Réjean enfile donc son tout nouvel habit de plongée offert par Antoinette J, le masque, etc., prend son couteau et plonge dans l'eau (pas très chaude…) sous le bateau afin de libérer l'hélice du cordage qui l'étouffe.  Après quelques tentatives, le cordage est coupé et l'hélice libérée.  Mon capitaine plongeur a réussi sa mission J.  Toute une histoire !  Tout ça pour aider quelqu'un qui ne demandait rien…  Que voulez-vous, quand on a un grand cœur, on a un grand cœur !

Réjean le plongeur

Nous partons vers midi (au lieu de 9h ce matin…) à la découverte de Charleston.  À ma grande surprise, je découvre une très grosse ville, très belle ville.  On est vraiment rendu dans le sud.  Il y a des palmiers, cocotiers ou autres (je ne sais pas trop comment les distinguer) quasiment à chaque maison.  Tous les trottoirs en sont garnis, c'est de toute beauté !  C'est tellement exotique, on ne se sent aucunement chez nous.  Comme dépaysement, s'en est tout un.  Il fait beau soleil et la température est idéale pour la promenade.   

Rues de Charleston 

Palmiers sur les trottoirs...

Tours guidés en calèche, comme dans le vieux Québec.

Voilà, c'était la petite histoire de la journée que je voulais vous partager. Tel que prévu, nous partirons demain matin de Charleston.  Nous aurons une petite navigation d'environ 35 milles. 

Bonne soirée !



12/11/2010
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres