Notre voyage en voilier

Notre voyage en voilier

2010-10-16 Nous sommes à Solomon's Island

MESSAGE DE SYMPATHIE

Vendredi 15 octobre 2010 - Nous aimerions transmettre nos plus sincères condoléances à M. Alain Abat, (petit-cousin de Réjean) ainsi qu’à sa famille.  Son père, monsieur Christian Abat, est décédé tragiquement lors d’un accident automobile dans la réserve faunique des Laurentides.  Alain, nous te prions d’accepter nos plus sincères sympathies.

JOUR 99 VERS LES BAHAMAS
Saint-Michael  (Maryland) Chesapeake Bay

Mercredi le 13 octobre 2010  Température, 21oC.   Ensoleillé
Vents : NO 10/15 km/h dans la nuit ; nuls le jour
Position : N 38 47.4 W 076 13.2

On se lève à 8h, Le soleil est là, le temps est frais mais vraiment beau.  Nous faisons les petites tâches usuelles d’entretien, déjeunons et partons avec l’Écho à la découverte de Saint-Michael.

Le village est charmant, plein de belles boutiques d’artisanats, musée maritime, antiquaire, restaurants, brasserie artisanale, petit vignoble,  marché de fruits de mer, etc.,  La journée est magnifique, nous marchons sur la rue principale qui se nomme « Talbot » ; ce qui me rappelle mon chez-nous à Chicoutimi, juste le nom quand même …

Le village se déguise pour l’Halloween

L’architecture est magnifique

16h : Retour à notre mouillage après avoir acheté la glace et la salade pour le souper de ce soir.  Nous sommes invités à souper sur le catamaran Gaïa avec Yves.  Au menu, un bon pâté chinois cuisiné par Nadine avec en prime, du ketchup aux fruits J.  J’apporte une salade et Yves du fromage et chocolat et quelques bouteilles de rouge, bien évidemment.  Nous passons une excellente soirée avec nos amis.  Belles conversations, bonne bouffe, que demander de plus ?  Le repas était excellent, la compagnie de nos amis aussi.

Retour sur L’Interrompue vers 21 heures avec le Water-Taxi (le dinghy d’Yves) pour un beau dodo dans notre lit douillet.

NOTRE 100e

JOUR 100 VERS LES BAHAMAS
De Saint-Michael à Hudson creek (Maryland) Chesapeake Bay

Jeudi le 14 octobre 2010  Température, 16oC.   Ciel tout gris, pluie toute la journée
Vents : Sud/Est 20 nœuds
Distance parcourue : 39,8 mn.  Total depuis notre départ de La Baie : 1,072.4 mn
Position : N 38 34.8 W 076 22.2

Debout à 7h.  Nous ouvrons la radio pour prendre contact avec Gaïa et Pierre-Hélène.  On s’entend pour un départ de St-Michael à 8h15 ce matin.  Nous aurons une distance de 39,8 mn.  Jus d’orange, un petit café avec bagel et on démarre le moteur.  La température est fraiche, le thermomètre extérieur indique 16oC… gros changement avec les derniers jours.  Le ciel est tout gris, la pluie s’en vient.  Réjean, ayant tracé la route sur le GPS, sera en tête, suivi de Gaïa et du Pierre-Hélène. 

9h15 : Réjean me demande de sortir les bottes de pluie et tout l’attirail qui va avec.  On a juste le temps de s’habiller et la pluie débute ; et ça tombe !!!  Nous naviguons avec le moteur, la grande voile, le génois et la pluie…   Sitôt quitté le chenal de St-Michael, la Chesapeake Bay nous gratifie de ses belles vagues, d’environ 3 pieds.  Nous avons le vent de travers et les vagues font valser L’Interrompue avec cœur.

Réjean habillé pour la pluie 

Après deux heures de navigation sous la pluie, nos habits sont plus que trempés et je commence à geler.  Rappelez-vous, il ne fait que 16oC.   Je prends mon courage à deux mains, j’entre dans L’Interrompue sachant très bien que je vais me faire brasser, pas à peu près !  Je cherche dans nos bacs qui sont dans le fin fond du bateau pour trouver les Mustangs.  Nous troquons donc nos habits de pluie pour nos confortables Mustangs J.  Nous voici maintenant à la chaleur et pouvons maintenant naviguer encore plusieurs heures.  Nous serons environs quatre heures à valser avec les vagues.  Tout va bien, mon cœur tient le coup, c’est super ! 

A 15h30 nous arrivons sous l’orage, à notre endroit de mouillage dans la Hudson Creek, une petite baie bien protégée des vents du nord.  Ce soir, les vents prévus sont de 20 nœuds alors, cette petite baie sera parfaite.  La pluie est encore là et tombe de plus belle… je crois que nous serons coincés ici pour quelques temps.

Il est présentement 16h30.  Réjean est en train de tracer une route pour notre prochaine navigation, moi j’écris mon journal pour ne rien oublier de cette 100e journée sur le voilier.  Nous dormirons notre 100e nuit consécutive sur L’Interrompue et, savez-vous quoi, mon lit à Terres-Rompues ne me manque pas encore !

17h : nous faisons un appel conférence sur le canal 71 avec Gaïa et le Pierre-Hélène.  Nous convenons d’un rendez-vous téléphonique à 7h30 demain matin.  Nous déciderons si nous restons ici pour une deuxième nuit où si on reprend la navigation vers Solomon demain.

Au menu ce soir, un spaghetti italien avec crouton à l’ail.  Les vents annoncés cette nuit sont du NO, 20 nœuds avec rafales à 25… Notre consolation, on est bien à l’abri et en bonne compagnie, l’un de l’autre !

Que ferons-nous en soirée ?  Partie de scrabble, un film, lecture peut-être ?  Je préfère garder le mystère…

JOUR 101 VERS LES BAHAMAS
2e jour - Mouillage d’Hudson Creek (Maryland) Chesapeake Bay

Vendredi le 15 octobre 2010  Température, 18oC.   Soleil
Vents : Ouest 20 nœuds avec rafales à 25/30 nœuds
Distance parcourue : 0 mn  Total depuis notre départ de La Baie : 1,072.4 mn
Position : N 38 34.8 W 076 22.2

La nuit a été plutôt mouvementée.  Les vents ont soufflé toute la nuit avec de bonnes rafales. L’Interrompue en avait parfois la tremblotte.  Encore une fois, nous avons pu tester notre Rocna qui a très bien retenue L’Interrompue à son endroit de mouillage.  Réjean a tout de même passé une partie de la nuit à surveiller son GPS…

Mot du capitaine.

La Rocna a très bien retenue L’Interrompue, en voici l’explication. Notre mouillage est très isolé, alors nous avons de la place pour bouger. Nous avons mouillé l’ancre dans une profondeur de 8 pieds et nous avons laissé filer 110 pieds de chaîne. La touée est donc de 14 (rapport entre la longueur de la chaine et la profondeur de l’ancre). Normalement on recommende 7 et lorsque le temps est beau, 5 serait suffisant. Alors à 14, lorsque le vent pousse le bateau, l’ancre est toute heureuse de s’enfoncer dans la vase et ainsi d’empêcher L’Interrompue de s’évader.

7h30 : Après un appel conférence avec nos amis de la flottille, nous décidons d’un commun accord de rester à cet endroit mouillage une journée de plus, le temps que les vents se calment un peu. Les prévisions pour aujourd’hui sont des vents d’ouest à 20 nœuds avec rafales à 25 nœuds.   Notre mouillage est bien protégé alors on remet la navigation à demain. 

Le soleil est là aujourd’hui, c’est bien… nous mettons tous nos habits de pluie dehors à sécher et ouvrons les écoutilles et portes pour enlever toute l’humidité du bateau.  Rapidement, le soleil et le vent viennent assécher le tout.  Nous passerons la journée sur L’Interrompue car il n’y a absolument rien à faire ou à voir ici ; pas de marina, ni ville ; seul un beau mouillage isolé et bien protégé.

Notre mouillage isolé

JOUR 102 VERS LES BAHAMAS
3e jour - Mouillage d’Hudson Creek (Maryland) Chesapeake Bay

Samedi le 16 octobre 2010  Température, 17oC.   Soleil
Vents : Nord-Ouest 25 nœuds avec rafales à 30 nœuds
Distance parcourue : 0 mn  Total depuis notre départ de La Baie : 1,072.4 mn
Position : N 38 34.8 W 076 22.2

Quelle nuit ? Mon sommeil allait et venait au gré des rafales de vents et du sifflement qu’il  nous envoyait !  Réjean dormait d’un œil et surveillait notre ancrage avec son GPS de l’autre !  Il en fut ainsi toute la nuit.  Le mauvais temps persiste, nous n’y pouvons rien.  Nous sommes prisonniers de cette petite baie qui, bien qu’elle soit très jolie, ne nous offre qu’un abri des vents, peu importe leurs directions. Malgré cet abri, le vent réussit dans sa fureur à venir taquiner le mât et les haubans de L’Interrompue et à le bercer fortement.  

7h15 : Rendez-vous radio VHF avec Gaïa et le Pierre-Hélène.  Nous faisons le point à savoir si nous partons ou non aujourd’hui.  Les prévisions météo persistent avec des vents du NO à 25 nœuds avec rafales à 30 nœuds.  Pas question que l’on parte se faire brasser la calotte et foutre en l’air ma belle mise en plis J.   Le Pierre-Hélène quitte ce matin avec le vent.  Pour le Gaïa, ils attendent demain matin.  Pour notre part, la décision avait été prise la veille et c’est certain que nous ne partons pas aujourd’hui. 

État des faits:

Précisons que nous ne faisons pas du tout le même genre de voyage que nos amis et que notre bateau est vraiment différent des leurs.  Si je fais une comparaison terrestre, je dirais que nous voyageons en Tercel décapotable et décapotée, tandis que Yves du Pierre-Hélène voyage en Hummer ou même en char d’assaut militaire !  Il a un gros bateau d’acier qui peut affronter des vents forts et une mer agitée sans trop trop d’effets secondaires.  De plus, son habitacle est complètement fermé, il est donc à l’abri des vents et de la pluie.  C’est la même chose pour Louis et Nadine du Gaïa et leur catamaran de 60 pieds.

Aujourd’hui, Réjean a une foule de petites choses à faire : entre autres, vérifier la réception de la radio VHF, le filage je crois... lectures maritimes, etc.  Moi, je m’affaire aux tâches domestiques, lecture et autres.  Si j’arrive à convaincre mon homme, ce sera le jour de la coupe de cheveux.

Le départ d’Hudson Creek est prévu demain matin vers 7h.  Notre destination : Solomon’s  Island à 30 mn.

JOUR 103 VERS LES BAHAMAS
De  Hudson Creek à Solomond’s Island Chesapeake Bay (Maryland)  
Dimanche le 17 octobre 2010  Température, 24oC.   Soleil
Vents : Ouest 15/20 nœuds
Distance parcourue : 31 mn  Total depuis notre départ de La Baie : 1,072.4 mn
Position : N 38 20.3 W 076 27.6

Debout à 6h45 – Tel qu’entendu, nous faisons un appel radio avec nos amis du catamaran Gaïa et les plans sont toujours les mêmes.  Nous quittons Hudson Creek et nous en sommes bien contents. Les vents sont diminués de beaucoup et nous aurons une belle journée pour naviguer.  Les prédictions sont des vents d’ouest à 15/20 nœuds, parfait pour sortir les voiles et s’amuser un peu J.

7 heures, Réjean part le moteur et se prépare à lever l’ancre.  15 minutes plus tard, nous sommes dans la rivière qui nous amènera dans la Baie Chesapeake.  Le soleil est là, la journée sera parfaite. 

Levée de soleil dans la Hudson Creek

8h30 : Je prends la roue pendant que Réjean hisse la grande voile et déploie le génois.  Rapidement nous prenons notre vitesse de croisière.   WOW, c’est vraiment trippant.  Nous filons vers Salomon’s Island à une vitesse qui varie entre 6 et 7 nœuds.  Nous trippons forts !

Le bateau gîte à 20 degrés

11h30 : Nous devons malheureusement changer de cap pour aller vers Salomon, ce qui nous oblige à ranger les voiles car nous avons le vent dans le nez L.  Nous avons tout de même profité d’environ 3 heures de navigation à la voile !  Étant donné que nous sommes à moteur, Réjean tire la ligne à pêche à l’eau, le temps que nous arrivions à notre endroit de mouillage ; espérant être plus chanceux cette fois-ci.

J’ai eu à peine le temps d’écrire ces lignes que le capitaine pêcheur me crie qu’il a une prise.  Je sors l’appareil afin de capter le moment.  Il s’agit d’un petit poisson donc nous ne savons pas le nom… nous allons chercher dans nos livres un peu plus tard.  Chose certaine, il mesure un gros 12 pouces !  je sais, c’est pas très gros mais cela nous servira d’entrée pour le souper de ce soir.

Le pêcheur et le poisson

Arrivée à Salomon’s Island à  13 heures.  Notre endroit de mouillage est très bien situé, près de la ville et des services ; nous aurons besoin d’avitailler le bateau.  Après 3 jours confiné à l’intérieur de L’Interrompue, sortir marcher sur la terre ferme nous fera le plus grand bien.

Nous resterons au moins une ou deux nuits à Solomon’s Island, nous verrons.

Je vous laisse sur ces magnifiques photos de notre belle journée de navigation à la voile !  

À bientôt !



18/10/2010
9 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres