Notre voyage en voilier

Notre voyage en voilier

2010-09-16 De Cape May à Chesapeake City

JOUR 68 VERS LES BAHAMAS –CAPE MAY, New Jersey (2e jour)  

Dimanche le 12 septembre 2010 – Température, 23oC. Pluie en matinée et ciel couvert en pm. Vents nuls

On se réveille à 7h58, au son du clairon qui annonce la levée du drapeau américain sur le gros bateau de la « U.S. Coast Guard », suivi de l’hymne national  J.  Chaque matin, c’est la même chose et ça nous fait sourire.  Déjeuner, lecture, un peu de rangement et il est déjà 12h30. Nous décidons d’aller à terre pour faire de l’Internet, mettre le blog à jour et prendre nos messages.  Le temps est couvert mais il n’y a plus apparence de pluie. 

Bateau de la "U.S. COAST GUARD"

Nous partons avec l’Écho, environ 15 minutes pour se rendre à la « Eutsch’s Marina ».  Nous partons marcher à la découverte de cette ville qui semble magnifique.  Dès les premiers pas, nous découvrons un charmant petit village de pêcheurs, il y a pleins de gros bateaux de pêche, comme ceux dans le film « la Tempête » avec Georges Clooney.    Nous arrêtons dans le magasin de la South Jersey Marina et y trouvons de magnifiques photos de pêcheurs avec leurs prises « trophée » car ces poissons sont vraiment gros.  Capotant !

Bateaux de pêcheurs

Village sur l'eau...

Nous repartons à la recherche du centre-ville et, ce que nous découvrons est plus qu’impressionnant.  D’immenses maisons de style Victorien, de couleurs variées, rose, mauve, jaune, c’est vraiment charmant et ravissant.  

La cloche et l'.... l'beau gars

On continue et on arrive sur « Ocean Boulevard », wow, on y voit la mer et plage à perte de vue avec parasol, abris solaire, chaises longues à louer, etc… Même le traditionnel Beach Boy Live Guard, jeune, blond et bronzé J. 

Nous tombons sous le charme de Cape May.  C’est officiel, nous resterons quelques jours ici.  Nous arrivons sur une belle rue piétonne remplie de restaurants et de boutiques variées.  Le centre-ville est bondé de gens qui, tout comme nous, admirent ce panorama qui respire la mer, le sel et les vacances.  Tout ce que l’on voit a comme thème  la mer, les marins, les coquillages, le sable blanc, les filets de pêcheurs, les terrasses bondées de jeunes gens qui fêtent et ce, malgré la température  grisonnante et le temps frais.  Il fait 23oC, nous trouvons que c’est un temps idéal pour marcher.  Nous arpentons les rues avec le grand sourire aux lèvres tellement on trouve ça beau.  Le temps passe trop vite, la journée s’achève et il faut penser à retourner au bateau.

Nous repérons une épicerie, achetons quelques vivres et « gogosses » et reprenons un chemin différent pour le retour à la marina.  Nous empruntons la route qui longue la mer, le « Beach Boulevard ».  D’un côté c’est l’océan, la plage et les « blondy beach boys » et de l’autre, les magnifiques et immenses maisons de style Victorien, B & B, hôtels et résidences privées, tous de couleurs vives, toutes plus belles les unes que les autres.  Nous sommes ravis de ce que Cape May nous offre comme coup d’œil. 

Déjà 18 heures, nous rejoignons la marina pour prendre nos courriels Internet et faisons un arrêt au « Lobster House ».  Il s’agit d’un restaurant qui accueille les plaisanciers qui arrive par la mer tout comme ceux qui arrive par voiture.  Ils ont un quai qui donne l’accès direct au resto, c’est chouette !  Ce gros restaurant abrite aussi un magasin de poissons et fruits de mer fraîchement pêchés.  Nous décidons d’acheter des queues de langoustes et des grosses crevettes que nous mangerons au bateau.   Je prépare donc ce petit festin que nous accompagnons de pâtes au pesto et d’un bon vin rouge ; un régal !

La soirée est vite passée.  Une partie de scrabble que Réjean gagne, encore… L.    Dodo à 22h30.

JOUR 69 VERS LES BAHAMAS –CAPE MAY, New Jersey (3e jour) 

Lundi le 13 septembre 2010 – Température, 25oC.  Ciel bleu, petits passages nuageux. Vents O 15 nœuds

Réveil à 7h58 au son du clairon suivi de l’hymne national américain. J J

Aujourd’hui, c’est jour d’entretien pour le bateau.   Réjean part avec l’Écho et se rend au magasin de fournitures maritimes pour faire ses achats.  Pendant ce temps, j’en profite pour faire le gros tas de vaisselle qui trainait depuis hier en écoutant la radio.  J’ai trouvé un poste vraiment le fun.  On y joue de veilles chansons telles qu’Elvis, Dean Martin, Annie Lennox, Doris Day, Elton John, Michael Bolton, etc… musique douce et parfaite pour la corvée de ménage. 

Réjean revient juste au moment où je termine mes corvées. J  L’eau pour le café bouille, tout est prêt pour accueillir le Père-Desmeules et ses cadeaux pour L’Interrompue.  Il a fait l’achat de deux nouvelles batteries, d’un paquet de bouteilles l’huile et autres.  Il est bien content !

Le père-Desmeules qui revient de son magasinage

Il fait l’installation de ses nouvelles « amies » et après, nous décidons d’aller à terre pour faire la lessive et prendre nos courriels, histoire de se dégourdir les jambes un peu.  Ensuite, c’est la planification de notre prochaine navigation.  Il trace la route sur le GPS, écoute les prévisions météo, etc.   

Voilà pour notre petite journée tranquille.

JOUR 70 VERS LES BAHAMAS –CAPE MAY, New Jersey (4e jour) 

Mardi le 14 septembre 2010 – Température, 31oC.  Ciel bleu mur à mur, Vents NO 5 nœuds

Réveil à 7h30.  On se prépare pour aller à terre, c’est notre dernière journée à Cape May et on veut en profiter au maximum.  Déjeuner et à 9h15, on embarque dans l’Écho, avec les bidons d’eau vides pour faire le plein des réservoirs du bateau. 

La journée s’annonce magnifique.  Il fait déjà chaud et il n’est que 9h30.  On se dirige vers le centre-ville de Cape May pour y faire les boutiques.  Midi : On décide de faire un pique-nique sur la plage J. Pizza et vin rosé bien frais. 

Pique-nique à la plage

La journée est magnifique, comme en juillet.  Le soleil plombe, la plage est pleine à craquer, tous profites des derniers jours de l’été.  Je ne pensais pas me baigner mais, la mer est très invitante… j’enfile mon maillot de bain (discrètement sous ma robe) et je suis prête.  Je croyais que la mer serait froide mais, bien au contraire.  Elle est super bonne et nous nous amusons comme des enfants dans la vague qui vient se briser sur la plage.  

 

Nous restons à la plage jusqu’à 13h30, le soleil est très fort et nous n’avons pas de parasol.  Nous décidons d’arpenter un autre coin de Cape May et je fais les boutiques qui longent la plage, c’est vraiment le fun. 

15h00 – Nous arrêtons à l’épicerie pour faire le plein de bouffe pour la navigation de demain et des jours à venir.  Il nous faudra 25 minutes de marche, de l’épicerie au Lobster House, chargé comme des mulets… J’ai les épaules en compote mais pour rien au monde je me plaindrais.  Je me trouve tellement chanceuse J.  Nous arrêtons au « Lobster House » acheter de belles crevettes.  Je cuisinerai une sauce à spaghetti aux crevettes pour souper.

Une autre belle journée !  Heureusement pour moi, car la navigation de demain risque d’être houleuse… J’espère que mon estomac tiendra le coup J

 

JOUR 71 VERS LES BAHAMAS –De CAPE MAY à Chesapeake City (Maryland) 

Mercredi le 15 septembre 2010 – Température, 29oC.  Ciel bleu, Vents NO 5/10 nœuds

Debout à 7h30.  Réjean s’active à vérifier l’huile, installer Albert [pilote automatique] et autres vérifications d’usage avant le départ.  Je fais le lit, la vaisselle et je prépare le café pour le déjeuner.  Tout est prêt, nous partons 1 heure après la basse mer, donc à 9h ce matin.  Nous avons 65 milles nautiques à parcourir, notre arrivée est prévue vers 18h30.

Dès que nous quittons notre mouillage, nous devons passer sous les deux ponts qui nous amènent dans la Chesapeake Bay.  Réjean baisse le régime du moteur et ralentit le bateau… on sait jamais.  La carte dit que la hauteur libre sous le pont est de 55 pieds et notre tirant d’air est de 45 pieds.  Réjean retient sa respiration et nous passons de justesse.  Nous avons l’impression qu’il n’y a que 5 ou 6 pieds qui séparent le mât du pont …   

Fin du canal Cape May, embouchure de la Delaware Bay

Sitôt arrivé dans la Delaware Bay, c’est Albert qui prend la barre et il la gardera pratiquement tout le trajet.  Tout va bien, les vagues ont diminuées de beaucoup car le vent est presque nul.  Le ciel est bleu, nous ne pouvons avoir un meilleur temps avec ce petit vent NO dans le nez.    Avec le courant de marée, nous allons à 7,5 nœuds ce qui rendra le trajet moins long.  Réjean a une touche sur sa ligne.  Un petit poisson se débat tellement qu’il arrive à se détacher de l’hameçon L  Dommage ! 

Arrivée dans la rivière Delaware, nous profitons d’une « puff » de l’ouest et déroulons le génois.  Nous atteignons une vitesse de 8,4 nœuds J.  Cette vitesse sera éphémère car le vent a tourné, encore.  Nous enroulons de nouveau le génois L.  Décidément, nous ne ferons que du moteur aujourd’hui. Nous avons environs 2 nœuds de courants en notre faveur.  Nous suivons le chenal, tout va bien. 

Pont à l'entrée du canal C & D, on arrive bientôt

16H30, on quitte la rivière Delaware  pour entrer dans le canal C & D qui lui nous amènera dans la « Chesepeake City » (dans l’état du Maryland) à notre endroit de mouillage.  Le courant est très fort et notre vitesse de fond est varie entre 8,4 et 9,1 nœuds, ça va vite.

18h30 : Arrivée à Chesapeake City, après 10h de navigation à une moyenne de 6,4 nœuds. Distances parcourues : 64 milles nautiques.  L’endroit est charmant, nous sommes dans une toute petite baie qui peut abriter pas plus de 10 ou 15 bateaux.  Nous mouillons au beau milieu de 4 voiliers et 2 bateaux à moteur.  Sur la rive, à 2 minutes en Écho, nous voyons deux restaurants avec terrasse.  Il y a déjà de la musique et plein de monde pour souper. 

Vue aérienne de notre endroit de mouillage - dans la bay en bas à gauche.  Nous mouillons au centre, la marina est un peu plus haut à gauche.

19h15 : Comme à notre habitude, et vu mon allergie aux œufs, nous soupons confortablement installés dans le cockpit avec comme décor un autre merveilleux couché de soleil et la musique du restaurant en sourdine.  Nous aurions pu manger le poisson que Réjean avait au bout de sa ligne cet pm mais…  Au menu : pilons de poulet aux oignons caramélisés au sirop d’érable et salade grecque à 19h.  Belle soirée, douce et chaude ; il fait environs 23oC à 19h30. J

Vue réelle de notre mouillage

Demain, nous passons la journée à Chesepeake City J

À bientôt.

 

 



16/09/2010
8 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres