Notre voyage en voilier

Notre voyage en voilier

2010-08-24 - La crue des eaux à Waterford

JOUR 48 VERS LES BAHAMAS Waterford – 2e nuit au quai municipal, près de l'écluse 1 du canal Érier.

Dimanche, le 22 août 2010  - Température 26oC –  Jour de pluie, jour de deuil.  

Bonjour, c'est la mouseline qui vous parle.

Drôle de nuit, j'ai l'impression que je dormais sans dormir vraiment. Je me suis couchée tard, j'écrivais mon journal.   À 7h, Réjean se lève et me dit de rester au lit… j'essaie de me rendormir mais en vain.  J'ai le coeur gros, je ne cesse de penser à Gilles qui vient de nous quitter. 

Je me lève pour aider Réjean à changer le bateau d'endroit sur le quai.  Nous sommes présentement à l'emplacement du PUMP OUT (où il y a de petites odeurs…)  et c'était un emplacement temporaire.  Nous tassons donc le bateau d'une centaine de pieds et tout est réglé, plus d'odeur, on est bien. 

Notre nouvel emplacement au quai de Waterford

Secouons-nous un peu. Je prépare le café pour le déjeuner : œuf, gruau,jus d'orange.  Bon, l'estomac plein, nous partons marcher sous la pluie environ 3 km.  Il faut chaud, c'est très humide, il pleut et il pleut.

Après le dîner aux blés d'Inde du Chopper Price, je fais un peu de lecture et j'écris mon journal pendant que Réjean fait une sieste.  Nous partons ensuite prendre une autre longue marche, cette fois-ci dans la direction opposée, 4 autres km de marche.   Nous trouvons un « Liquor Store » et achetons quelques bouteilles de vin.  Habituellement Réjean porte son sac à dos mais là, non.  Je porte donc « le bébé », dans un foutue sac de papier… qui veut lâcher à tout moment.   Aujourd'hui, nous aurons marché environ 8 km.  C'est le seul exercice que nous fassions alors, faut activer le pas si on ne veut pas voir notre tour de taille s'agrandir comme ceux des américains !!!

Arrivé au bateau à 18h, nous prenons l'apéro à l'intérieur car il pleut encore.  Je débute la préparation du souper et Réjean entre ses données de consommations du bateau dans son ordinateur.  Tout y est noté : consommation de carburant, diesel, gaz, huile à transmission, vin et rhum J  Au menu ce soir : Salade grecque et les restes du poulet d'hier, le tout arrosé d'un bon vin rouge.  Une partie de scrabble que je gagne (enfin), douche et dodo à 21h45

JOUR 49 VERS LES BAHAMA  Waterford – 3e nuit au quai municipal, près de l'écluse 1 du canal Érier.

Lundi, le 23 août 2010  Température, 24oC, une autre journée de pluie, un autre jour de deuil  – Vents nuls

Je me réveille à 7h15 lorsque Réjean sort du lit.  Je me rendors jusqu'à 8h50.  Un vrai gros dodo de presque 12h.  Si ça continue, je vais faire des plaies de lit J  Le temps est encore à la pluie et ça s'annonce comme ça pour toute la journée.  Décidément, nos deux journées allouées à la mémoire de Gilles se passeront sous la tristesse de la pluie, comme le sont nos cœurs.

Déjeuner, (café quotidien dans les tasses au fond marin offertes par Gilles et Lise J) vaisselle, un petit coup d'aspirateur et s'en est fini pour le ménage. 

À 11h, je pars seule faire la lessive à la buanderie qui se trouve à quelques coins de rues de notre bateau.  Une petite marche, avec mon chariot et mon sac de linges sales.  Je me demande si cette buanderie est sécuritaire … humm  il y a un homme aux cheveux blancs, d'environ 70 ans, qui vient d'entrer pour faire sa lessive.  Il porte son sac de linges sales dans une main et dans l'autre un bâton de baseball qu'il fait tournoyer d'un bord pis de l'autre !!!  Bon, il part ses brassées, fait le tour de la buanderie, sort, entre, sort, et regarde tout le monde comme si nous étions une menace !  Il doit être paranoïaque car il n'y a ici que des dames munies d'un livre comme ennemies J !  Il y a vraiment toute sorte de monde dans ce monde.  Heureusement, rien n'est arrivé et il est reparti, le bâton à la main, sans frapper quiconque.

Scène du crime qui n'est jamais arrivé... la buanderie

L'activité de lessive durera environ 1h30, le temps que Réjean fasse quelques bricoles sur le bateau.  Le panneau qui donne accès au moteur ne cesse de s'ouvrir seul ; le fermoir est défectueux, sans oublier notre fameux BBQ tout neuf qui crache du feu à l'extérieur, là où se trouve le bouton d'ajustement de puissance... Aussi, quelques vérifications sont à faire pour son précieux moteur J  Je crois que j'aurai le temps de revenir avant qu'il ne finisse.  En effet, à mon retour, il a toujours les mains dans le moteur J.

La majeure partie de notre après-midi est consacrée à notre ami Gilles.  La cérémonie funéraire a lieu à 14h aujourd'hui.  Nous y assisterons en pensées, sur notre bateau.

Au menu ce soir, un vrai petit festin : filets de saumon grillé de l'atlantique avec salsa aux oignons verts et tomates américaines, grelots et oignons en papillote, (tout ça cuit sur le BBQ que Réjean a réparé) salade d'épinards à la bermudienne (recette apprise lors de ma visite à Pierrette aux Bermudes), le tout arrosé d'un bon vin blanc californien Pour dessert, un petit morceau de chocolat belge à la menthe et un Grand Marnier français.  Maintenant, comprenez-vous pourquoi on dort si bien ? et pourquoi on doit marcher des km le lendemain ? 

Demain, nous devrions reprendre le trajet sur la rivière Hudson.  Nous passerons la dernière écluse, celle de Troy, et après un mat devrait naître, yes J

Entrée de l'écluse qui nous amena à Waterford

Dans  l'écluse qui nous amena à Waterford

Je crois que la nostalgie du Québec nous gagne un ti-peu… du moins, entendre parler québécois. D'un commun accord, nous décidons de remédier à la situation en écoutant le film Crusing Bar 2.  Que ça fait du bien de rire un bon coup et d'entendre notre bon Gérard national dire : Gertrudeeee !

Dodo à 23h15.

JOUR 50 VERS LES BAHAMA  Waterford – 4e nuit au quai municipal, près de l'écluse 1 du canal Érier.

Mardi, le 24 août 2010  Température, 23oC.  Ciel gris, la pluie a enfin cessée  – Vents nuls

Nous devions partir aujourd'hui mais il faudra remettre ça à demain.  Nous devions prendre la dernière écluse, celle de Troy mais nous ne pouvons pas.  Les canaux Érié et Champlain sont fermés à cause de la crue des eaux.  En effet, la pluie tombe depuis plusieurs jours a fait monter le niveau de l'eau d'environ trois pieds.  Il y a des débris qui flottent un peu partout, des branches d'arbres etc.   Dès que les éclusiers donneront le signal, nous partirons.  Nous espérons que ce soit demain.   

Débris dans l'eau - Branches qui flottent

Après deux jours gris, je suis toute éblouie par le petit rayon de soleil qui vient d'apparaître !  Derrière moi, les branches cassées.

Notre prochaine destination est « Castleton » à environ 4 heures de navigation.  Nous avons très hâte de nous y rendre car c'est à cet endroit que naîtra à nouveau notre mât !!!   On se croise les doigts et les orteils pour que les écluses soient ouvertes demain !

En attendant, nous partons pour un 10 km de marche. Le ciel est gris mais il ne pleut plus alors, à nos espadrilles !

À bientôt !



24/08/2010
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres