Notre voyage en voilier

Notre voyage en voilier

2010-08-19 Canal Champlain; première écluse

JOUR 45 VERS LES BAHAMAS :  Le Lac Champlain est terminé ; nous voici sur le canal Champlain – Première écluse « LOCK 12 »

Jeudi, le 19 août  2010  - Température 32oC –  Beau soleil,

 vents faibles sud-à 5 nœuds.

Bonjour, c'est la mousseline qui vous parle J.

Debout à 7h10 : Réjean lève l'ancre à 7h30 et nous quittons le Lac Champlain pour de bon.  L'eau est lisse et tranquille ; c'est un beau matin frais et ensoleillée.  La journée sera magnifique et chaude.  Nous débutons aujourd'hui une nouvelle partie de notre voyage.  Le canal Champlain et ses écluses.  Nous y serons pour au moins 3 jours. 

Levée du soleil sur le lac Champlain

Canal Champlain, lisse comme une fesse de bébé - Derrière, les Adirondaks

Journée idéale pour prendre le soleil

 

PETIT RETOUR EN ARRIERE :

Mardi le 17 août : Nous sommes arrivés à WESTPORT et avons mouillé l'ancre dans près de la marina.  Réjean sorti ses gros muscles et a ramé l'Écho jusqu'à terre, romantiquement, comme il se doit : sueur, mautadites rames qui sortent de leur dame de nage à tout moment ! J moi je souriais et je le trouvais drôle de maugréer de la sorte. 

Tout ça pour voir ce village qui n'en valait vraiment pas le peine ; les maisons sont presque toutes en ruine (à part l'église qui est magnifique). 

On se serait cru dans un vieux film américain à petit budget.  Nous avons conclu que le gouvernement devait surement subventionner chaque maison d'un (ou plusieurs) drapeaux américains.

Bon, dodo et demain on part pour terminer le sud du Lac Champlain.

Mercredi le 18 août : Après deux petites heures de navigation, nous arrivons à PORT HENRY.  Ce petit village est situé à l'extrémité sud du Lac Champlain.  Ce sera notre dernière escale du lac.  Il est 10h30, nous aurons toute la journée pour faire la visite de ce village.  Sitôt à terre, nous découvrons une soi-disant marina (on cherche encore la capitainerieJ)  On nous réclame 3 $ pour attacher notre Écho au quai (ça commence bien).  La marina est située juste en bordure de la voie ferrée.  La gare est magnifique, construite de grosses pierres et elle a un cachet d'antan que nous trouvons chouette. 

Gare de Port Henry

 

La balade promet…  ya right !  

C'est tout ce qu'il y a àvoir ici.  Les maisons en déconfitures, c'est vraiment désolant.  Je pense à mon beau Québec et je n'envie vraiment pas les américains qui vivent dans ce village.  Le tour du village aura durée moins d'une heure J ! 

Mot du capitaine

Oui nous avons passé une belle journée à Westport. Nous nous sommes baignés mais l'eau était assez froide. Comme il ventait fort, la couche d'eau chaude du dessus se mélange avec le fond et c'est frette. À Burlington au mouillage dans Shelbourne Bay, c'était vraiment tranquille. La soirée était belle et il y avait des éclairs au loin vers New-York. Au matin tout était calme et la navigation était douce. Quand nous avons quitté la baie pour le grand lac, le vent du sud s'est fait puissant et a levé une vague de 2 pieds. Pas de problème pour nous sauf que la tite-laine était de mise. Avant d'arriver à Westport, il y a un étranglement dans le lac et le vent a tombé et la vague aussi. Tout était parfait.

De Westport à Fort Henry, il faisait beau encore et tout s'est fait sans problème. En arrivant au quai municipal de Fort Henry, on disait dans le guide qu'on pouvait s'amarrer à ce quai. La carte donnait une profondeur de 8 à 10 pieds. Bullshitt, en m'approchant du quai très lentement j'ai senti soudain la quille gratter le fond. Je mets en marche arrière et réussi sans problème à m'extirper de l'impasse. Le gars qui écrit le guide a sûrement navigué en pédalo. Alors on va mouiller en face de la marina où tout est parfait.

Ce matin nous sommes partis tôt avec un soleil radieux et une mer lisse comme une peau de fesse de nouveau-né. Nous passons sous le pont Champlain qui n'existe plus car ils sont en train de le reconstruire et nous quittons le lac.

Si je comprends bien, nous entrons dans le canal Champlain qui nous conduit à la rivière Hudson. La profondeur de l'eau passe de 100 pi à 40 et 20 et 12. Au début, c'est comme la rivière Richelieu. C'est très agréable. Les montagnes « ADIRONDAK » donne un paysage vraiment beau.

Le train qui passe sous les Adirondaks - (ressemblant étrangement à la réserve fauniques des Laurentides)

Tout est tranquille. Après la première moitié de ce cours d'eau, nous arrivons dans un chenal plus étroit. Le canal se transforme en méandres et on se croirait en plein Mekong lors de la guerre du Vietnam. Hélène préfère dire que ça ressemble au parc des Laurentides En tout cas ça devient étroit et peu profond. Je suis sur mes gardes surveillant le sondeur et la température du moteur.

Nous rencontrons même des tondeuses nautiques. Ce sont des bateaux qui coupent le foin et le ramasse. Il faut dire que nous sommes dans des marécages, rien de moins.

Tondeuse nautique

Enfin, nous arrivons à l'écluse 12, Whitehall. C'est là qu'on passe la nuit. Après 6 heures de navigation, c'est un bel endroit pour le repos. Je paie ma contribution de 15 $ pour 2 jours et nous montons l'écluse, seuls dedans. Juste après être sortis, nous nous amarrons au quai municipal où l'amarrage, l'électricité, l'eau sont gratuits. Je trouve même une douche publique. Bel accueil. Nous sommes deux bateaux au quai et il n'y a pas beaucoup de circulation dans l'écluse.

Au quai municipal de Whitehall - État de New York

Nous remplissons nos réservoirs d'eau, et branchons tout ce qui peut fonctionner à l'électricité, donc les batteries seront rechargées, nous aurons de l'eau chaude et le grille-pain demain matin. Hélène a déjà pensé à visionner un film ce soir.

Et voilà pour moi. Pour vous, je vous demande d'envoyer un court commentaire, histoire de savoir qui nous lit.

Salut, le capi.



20/08/2010
31 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres