Notre voyage en voilier

Notre voyage en voilier

2010-08-04 - Nous sommes à Plattsburg

2010-08-02-Lundi

Monty’s Bay à l’Île Valcourt – Lac Champlain

Mot du chef d’équipe. :  Ce matin il fait encore beau, mais le temps est un peu moins certain. J’écoute la météo et on prévoit des vents de 10 à 15 nœuds et de la pluie avec risque d’orage. Rien de grave. Nous allons chercher de la glace à la marina sous l’œil désintéressé d’un vieux grand-père le Grand-Héron.

Nous réglons nos communications Internet après le déjeuner et nous quittons le mouillage vers 11 heures. Nos amis Claude et Louise sont venus nous saluer une dernière fois.  

Le jour de notre départ, Michel Pilote, ce grand voyageur à bord du voilier « Air d’Été », nous a dit que la partie la plus enrichissante d’un voyage comme le nôtre n’est pas les paysages mais les gens que nous allons rencontrer.   Il nous a donc souhaité de faire de belles rencontres !  Cette réflexion a déjà connu une première validation.

Nous naviguons sous le soleil un peu voilé avec un vent du sud chaud et doux. Au fur et à mesure de notre progression, le vent devient un peu plus fort et la vague passe de 1 à 3 pieds. Sur la radio marine, on lance un appel de sécurité nous informant de la présence de cellules orageuses et de vents jusqu’à 25 nœuds. Ce qui devait arriver arriva et le ciel s’obscurcit, le vent devient plus fort et la vague monte à 4 pieds. La pluie s’abat sur nous mais la visibilité demeure acceptable.  Hélène prend la barre pendant que je fais le point et cherche des abris en cas de coup de vent. Elle essuie un orage violent qui la douche mieux que les salles d’eau des marinas. Mais elle tient la barre sûre d’elle. Je pense qu’elle prend du gallon plus vite que moi.

Nous approchons de l’île Valcout et un mouillage au nord de l’île devrait nous permettre de se mettre à l’abri du vent du sud. En effet, en s’approchant, le vent baisse et on retrouve un calme relatif. Nous entrons dans la presque baie et nous mouillons l’ancre.

Le bateau est poussé au nord par le vent sud, alors tout va bien. Mais le ciel devient très noir et les éclairs viennent zébrer ce tableau noir ; et le vent du sud tourne au nord.  Le bateau pivote sur son ancre et la protection souhaitée de l’ile Valcourt tombe à presque rien. Tous les bateaux pointent maintenant au nord et nous essuyons un orage assez violent. Il fait trop chaud dans le bateau et malgré la pluie, nous ouvrons l’écoutille pour faire entrer de l’air. Il faut dire, qu’au moment où toutes les écoutilles sont fermées, Hélène se faisait brasser en faisait bouillir de l’eau pour cuire les blé-d’inde.

L’orage faiblit mais le reste de la journée et la soirée resteront couverts.   C’est une petite journée mais avec ses drôles d’aventures.

Mardi, le 3 août 2010 - Arrivée à Plattsburg

Départ à 9h30 de l'Ile Valcourt.  Petit trajet sous le ciel gris et quelques gouttes de pluie.  Nous arrivons à Plattsburg à 10h30 et on s'amarre au quai public, là où plusieurs bateau font de même.  Nous rencontrons pleins de bateau Québécois.  La majorité des plaisanciers sur le nord du Lac Champlain sont Québébécois et l'on entend parler français partout !

Nous partons à pied à la découverte du vieux Plattsburg.

Nous prenons maintenant un petit dîner léger dans un resto de style très américain et ancien...  Mais, ils ont Internet !!!

Resto du coin.

À bientôt !

 



03/08/2010
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres