Notre voyage en voilier

Notre voyage en voilier

2010-07-12 - Jour 6 -St-Jean-Port-Joli

JOUR 6 vers les Bahamas

Température 31C – Vents nuls à légers à nuls – Soleil, canicule

Réjean a été malade cette nuit.  Il était bouillant de fièvre.  Je l'ai soigné du mieux que j'ai pu, avec mon ingrédient magique, celui que je prodigue à mes enfants et ceux que j'aime (une pincée d'amour) mais, ça a mieux fonctionné avec des Tylénol aux 4 heures et beaucoup d'eau.  Ce matin, la fièvre était partie.  Je crois qu'il a eu une insolation, trop de soleil ; si non, je n'ai aucune idée de ce qu'il a pu avoir.

 

Il est présentement 7h et le Capil dort encore ; il récupère de ses deux nuits à l'ancre...  Bien attaché au quai, il est dans les bras de Morphée.  S'il va bien à son réveil, nous devrions partir à St-Jean-Port-Joli. Tout devrait entrer dans l'ordre, je ne m'inquiète pas.  Je connais Réjean, fort comme un bœuf,  rien ne colle à lui, surtout pas une maladie !

 

Réjean se réveil à 7h45, frais comme une rose du printemps J  Après le jus d'orange, il s'active déjà à trouver le problème du moteur.  Aussitôt dit, aussitôt fait !  Le problème du moteur est résolu.  Les explications techniques suivront lors d'un autre message. 

 

Nous finissons de déjeuner, vaisselle et ablutions et larguons les amarres en direction de St-Jean-Port-Joli.  C'est moi qui fais les manœuvres pour sortir de la marina… yes !  Le capi demeure tout de même prêt de moi au cas où et il me dicte les manœuvres à faire.  Aucun problème, je fais ça comme une vraie mousseline et L'Interrompue se dirige maintenant vers Cap aux oies. 

 

 

Il n'y a pas de vent L, le moteur ronronne, il semble guérit.  Le Fleuve est magnifique, calme, aucune vague.  C'est une navigation des plus faciles.  Deux heures après le départ, Réjean lève les voiles car le vent souffle, faiblement mais il souffle.  Il nous aide à prendre de la vitesse.  Malgré les 30 degrés Celcius, nous devons nous habiller très chaudement car sur le fleuve, c'est vraiment pas chaud.

 

 

Après 6 heures et 31 milles nautiques, nous arrivons à St-Jean-Port-Joly sous un chaud soleil cuisant.  Nous allons explorer le village à la recherche de l'épicerie.  De retour au bateau, je m'aperçois que le Réjean ne va pas très bien.  La fièvre reprend…   Je lui donne deux Tylénols et l'envoi faire un dodo.  Je crois qu'il couvre un virus…

 

Nous resterons 2 nuits dans cette marina. 

 

Bonne nuit !

 



13/07/2010
7 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres